Biographie

Jean Beaudoin est un architecte concevant des espaces permanents et éphémères se révélant par le design urbain, l’architecture, la mise en lumière et la signalétique.

Jean Beaudoin à New York

Jean Beaudoin est titulaire d’un baccalauréat en architecture de la faculté d’aménagement de l’Université de Montréal (1996) ainsi que d’un diplôme en génie civil spécialisé en infographie de l’École Polytechnique de Montréal (1992). Il est architecte membre de l’Ordre des architectes depuis février 2012 et ses projets ont été primé à plus de 25 reprises en 18 ans de carrières.

La conception en signalétique étant un volet important de sa pratique depuis 10 ans , Jean Beaudoin a été reçu à la Société des designers graphiques du Québec en 2015.

Sa démarche conceptuelle sur les « paysages en mouvance » (evolving landscapes) s’applique à l’intégration de la métamorphose des lieux dans leur mise en espace. Selon leur pertinence dans les projets, les types de métamorphoses comprennent le cycle des saisons, les marées humaines, le cycle jour-nuit, l’animation des lieux ainsi que les modulations des contenus d’information. Sa démarche priorise ainsi les mutations de l’espace en s’attardant à la conception de « moments d’architectures ».

Convaincu que l’architecture et l’engagement social et politique peuvent faire évoluer notre société, Jean Beaudoin est impliqué à l’Ordre des Architectes du Québec, comme administrateur. Il s’y consacre actuellement à l’optimisation du processus de concours, l’implantation d’un plan de communication tourné vers le public et la valorisation d’une pratique interdisciplinaire en aménagement.

 

La façade et l’échafaudage – bourse CH/CADEV

 

Il reçoit en 1996 le Royal Architectural Institute of Canada Student Medal (meilleur projet de thèse), la bourse de recherche Cardinal/Hardy/Cadev pour le projet « La façade et l’échafaudage comme interface urbaine » (Paris/Barcelone) ainsi que la bourse André Francou de l’École d’architecture pour le projet « Le pont comme espace urbain » (Paris).

Jean Beaudoin cumule 18 ans d’expérience en mise en espace, signalétique, architecture et design urbain.

En 1996, il fonde le collectif Nomade après avoir remporté le concours international pour l’Opéra du Centro Gallego à Cuba. À partir de 1998, il devient président et associé principal de la société Nomade Architecture.

Musée du Bambou
Anji, Chine

En 2001, il fonde le studio d’architecture et de design urbain Intégral Jean Beaudoin dont il est le président et concepteur principal. Il rejoint ainsi le réseau européen Intégral Concept, un regroupement d’ateliers et de concepteurs qui couvrent les différents champs du design. Il est aujourd’hui constitué de cinq partenaires autonomes, pouvant intervenir conjointement à travers cette structure pour tout projet pluridisciplinaire. Au-delà de leurs activités professionnelles, c’est leur engagement dans les domaines de l’édition, de l’enseignement et de la recherche qui les a réunis.

Jean Beaudoin dirige actuellement les projets de signalétique et visibilité urbaine du campus centre-ville de l’université Concordia en collaboration avec Ruedi Baur. Le déploiement de celle-ci se fera dans le Montréal sous-terrain, sur rue et dans les halls des pavillons, et sur le skyline montréalais. Le projet est actuellement en déploiement dans les pavillons Henry Hall, Mcconnell, Soeurs-Grises, Complexe intégré, John Molson et Faubourg Sainte-Catherine.

 

 

Le champ de pixels

Il a collaboré avec Erick Villeneuve à la conception et la réalisation d’installations urbaines artistiques de très grande échelle comme le « Champ de pixels » et le « Nuage de givre ». Il développe actuellement les aménagements temporaires de la rue Saint-Denis, dans le cadre d’un projet pilote sur le tenue exemplaire de chantier.

Centre d’interprétation du granit, Mégantic

En collaboration avec Humà, il a travaillé sur une exposition permanente extérieure pour le Centre d’interprétation du granit et la mise en réseau de 17 carrières qui permettra de consolider l’offre culturelle dans la région du village Saint-Sébastien.

En 2014, suite à l’installation de son atelier dans un ancien dépanneur du Plateau, Jean Beaudoin a ouvert un volet « boutique de quartier » dédié à des initiatives citoyennes de valorisation des espaces collectifs et à l’aménagement des toits du quartier, et ce dans le respect de la mixité et des espaces locatifs.